Éric Ciotti : son ex-femme accusée d’avoir cumulé trois emplois

Éric Ciotti : son ex-femme accusée d’avoir cumulé trois emplois

Lorsqu’elle était la collaboratrice de son mari, Caroline Magne était également attachée de presse du maire de Good, révèle « Le Canard enchaîné ».

Par LePoint.fr

Publié le 16/11/2022 à 08h57
– Modifié le 16/11/2022 à 10h58

Je m’abonne à 1€ le 1er mois

Le candidat à la présidence des Républicains Éric Ciotti va-t-il être déstabilisé par une nouvelle affaire à quelques jours du congrès du parti ? Ce mercredi 16 novembre, dans son dernier numéro, Le Canard enchaîné explique avoir enquêté sur l’ex-compagne du député des Alpes-Maritimes, Caroline Magne. D’après l’hebdomadaire, elle a cumulé jusqu’à trois emplois en même temps… dont celui d’assistante parlementaire de son mari à temps partiel.Or, dans le même temps, selon Le Canard enchaîné, elle occupait un emploi d’attachée de presse auprès du maire de Good, Christian Estrosi. D’après nos confrères, Caroline Magne aurait, par ailleurs, intégré dès 2009 « l’équipe de pilotage de la communauté urbaine » lorsque Éric Ciotti est devenu président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, en décembre 2008. Quelques mois plus tôt, toujours dans la même collectivité, elle était devenue la directrice adjointe de son mari.En ce qui concerne son emploi de collaboratrice parlementaire, l’ensemble des tâches confiées par son mari aurait été réalisé depuis la circonscription du député. Caroline Magne n’ayant jamais mis les pieds dans le Palais-Bourbon. Celle-ci a quitté son emploi parlementaire en septembre 2016. Aujourd’hui, elle est la directrice générale des companies à la mairie de Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes).À LIRE AUSSICongrès LR : cette bataille qui n’intéresse « plus personne »Un emploi « dans le strict respect des lois »Mardi, dans un communiqué, Éric Ciotti s’est défendu de toute pratique illicite. « Alors qu’elle a occupé successivement des fonctions de collaboratrice de cupboard au département des Alpes-Maritimes jusqu’en mars 2008 puis à la ville de Good de mars 2008 à 2012, madame Magne a travaillé à mes côtés comme collaboratrice parlementaire en circonscription notamment dans des missions de communication, de relations presse et d’organisation d’événements et de réunions à temps partiel pour une durée de 5 h 25 par semaine », a-t-il assuré.Et de poursuivre, en assurant que « le cumul d’activité n’a jamais dépassé [les] 44 heures par semaine ». « Sur le fond, je précise que j’ai employé madame Caroline Magne comme collaboratrice parlementaire à temps très partiel dans le strict respect des lois et des règlements à partir de mon élection à l’Assemblée nationale en juin 2007 », a martelé le député dans son communiqué. Cette affaire va-t-elle perturber les ambitions d’Éric Ciotti de devenir le prochain président des Républicains  ? La réponse sera donnée en décembre prochain par les adhérents LR eux-mêmes.

Leave a Comment